Mot du Président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Les années sportives s’enchainent mais ne se ressemblent pas forcément aux niveaux des résultats. A noter toutefois la belle performance des deux pensionnaires du DUC : Ludivine Lovet et Agnès Viens qui s’inclinent en finale du Championnat de France Doublettes Féminines et de la PETANQUE ANTIBOISE qui remonte en Division 1 le plus haut niveau du Championnat National des Clubs , 1 an seulement après leur descente en s’adjugeant au passage le titre de vice-champion de France de Division 2.

Les satisfactions viennent d’ailleurs des Championnats de clubs qui connaissent une participation croissante dans le Département, avec de très beaux résultats au niveau régional et national et de la Coupe de France où le CASE NICE est toujours en lice en ce début d’année et a de grosses ambitions dans l’immédiat et les années à venir.

Une légère baisse des effectifs moins grande toutefois que prévue et moins importante que par ailleurs.

Cette baisse ne doit toutefois être prise à la légère, j’en appelle encore les pratiquants même occasionnels à privilégier la licence à la carte de membre ; pratique malheureusement encore trop répandue dans nos clos.

L’offre de parrainage TOUS A VOS BOULES mise en place par le Comité Régional PACA pour les nouveaux licencié(e)s est trop peu utilisée.

La participation générale aux concours est quant à elle satisfaisante, la nouvelle catégorisation mise en place par notre Fédération semble avoir été bien absorbée même si beaucoup regrette le blocage des 3 ans. La fréquentation des concours promotion et départementaux tend de plus en plus à s’équilibrer.

2018 sera l’année de la normalisation, exit toutes les coutumes et usages locaux qui perduraient pour s’en tenir désormais à une fidèle déclinaison des textes administratifs et règlements fédéraux.

La pétanque est de plus médiatisée, elle doit encore et toujours soigner son image et se structurer davantage au niveau des clubs. Si elle est bien entrée à l’école, elle doit être en capacité d’éduquer et de suivre davantage de jeunes. C’est un pré requis indispensable pour notre développement.

Le CD06 s’est vu décerné par notre Fédération le 1er prix « Marcel Pagnol » pour ses actions en faveur des jeunes, je dédie ce prix à tous les initiateurs, éducateurs, membres de la Commission Jeunes pour leur travail remarquable, mais aussi les clubs qui leur ont donné les moyens.

Le Jeu Provençal est quant à lui en pleine réflexion et mutation, les traditions sont bousculées : il faudra attendre un peu pour en mesurer les effets.

Le sport boules a plus que jamais besoin du soutien et de la solidarité de tous ses acteurs, il est bien placé pour intégrer les JO en 2024 si ce n’est en sport optionnel tout au moins en sport de démonstration mais les dernières marches seront les plus difficiles.

Pour conclure cet édito, je voudrais remercier l’ensemble des bénévoles/dirigeants qui permet à tous de pratiquer la pétanque et le jeu provençal avec passion ….mais aussi malheureusement quelques excès.

 

Bernard CONSONNOVE